À Sadirac : Les parasites, régulateurs de populations

Valentin Samuel, master Écologie, service civique à Terre & Océan

Avec la projection du documentaire « Tuer pour naître », réalisé par Luc Ronat, CNRS Images, 28 mn, 2009

Le mot « parasite » est souvent associé à un mode de vie peu attractif en raison de son aspect intrusif et peut-être même effrayant. Pourtant dans la nature, les organismes parasites ont un rôle fondamental, notamment celui de réguler l’effectif des populations de leurs hôtes tout comme les prédateurs le font avec leurs proies. C’est la théorie de la Reine Rouge, tirée de l’œuvre de Lewis Caroll : les hôtes développent des mécanismes de défense tandis que les parasites ajustent leurs stratégies d’attaque. Dans les écosystèmes, ces antagonistes co-évoluent par des interactions étroitement liées. La sélection naturelle agit sur les gènes associés aux phénotypes d’attaque des parasites d’un côté et de défense des hôtes de l’autre. Nous découvrirons ainsi le mode de vie et les fonctions de ces êtres vivants illustré par un documentaire sur les guêpes parasitoïdes.

Jeudi 12 avril 2018

Plan d’accès de la MPNC

Télécharger le programme complet