A la Maison Ecocitoyenne : Quelques secrets sur les histoires partagées de la Terre et de la Vie – Épisode 4 : la co-évolution du vivant et du non-vivant

Philippe Bertrand, Directeur de recherche, Délégué Scientifique CNRS/Institut National des Sciences de l’Univers, Infrastructures Marines

 

L’habitabilité de la Terre requiert quelques conditions majeures : la présence d’une atmosphère, une gamme de températures modérée, la présence au moins locale et temporaire d’eau liquide, une protection contre les radiations solaires les plus nocives, des conditions chimiques modérées, un renouvellement des substances nutritives. Ces conditions ont été atteintes, puis maintenues, sur la Terre en partie grâce à des facteurs physiques et géologiques(la masse de la Terre, sa position dans le système solaire, la stabilité de l’inclinaison de son axe de rotation, son champ magnétique, la présence d’eau liquide, l’existence d’une tectonique des plaques). Mais certaines de ces conditions, notamment la régulation de l’effet de serre et la teneur en oxygène de notre atmosphère, tiennent largement aux interactions entre les êtres vivants et leur environnement.La conférence montrera que l’évolution des êtres vivants et celle de leur environnement s’influencent mutuellement depuis près de 4 milliards d’années. Cette coévolution a donné lieu à la planète « écosystème global »que nous connaissons, dotée d’une grande capacité de régulation et de résilience.

Jeudi 29 Novembre 2018 à 18h30

Plan d’accès à la Maison Ecocitoyenne